Exposition d'un week-end avec Caty Dethy, Jothi Gillet, Zind'O et Riquet

Exposition d'un weekend
Date: dimanche 30 septembre 2018 18:00

 

Caty Dethy 

Caty Dethy – sculptures en céramique et en bois

« La terre est mon langage depuis 30 ans.
Plaisir du langage des mains : sentir, palper, triturer, lisser, pétrir la terre, y laisser ma trace…
Exprimer des émotions…
Créer des visages, des corps de femmes, des couples…
Tout en douceur et sensualité.
Découverte de la taille du bois il y a 4 ans avec la même approche très délicate et précise. »

 

Nadine Dozin 

Nadine Dozin – peinture

« Peintre marchinoise, Nadine Dozin, Zind’O de son nom d’artiste, a approché le monde de la peinture dès sa tendre enfance et ne l’a plus quitté depuis. Autodidacte, curieuse de toutes les techniques, elle opte rapidement pour la peinture à l’huile travaillée essentiellement à la palette sur châssis toilé. Au début, elle peignait du figuratif, mais très vite, elle s'est tournée vers l'abstrait où elle peut davantage s'exprimer. Les œuvres de Zind'O ont ce petit plus qui les font exister bien au-delà du premier regard donné. Ses peintures racontent des histoires empruntées au plein cœur de l'intime que le rêve adoucit, parfois. »
Depuis plusieurs années, Nadine s’évade régulièrement en Corse pour peindre et écrire. Elle nous livre quelques extraits de son carnet.

« Pour ma peinture, je suis allée chercher d’autres horizons que ceux qui m’ont vue naître. La Corse, source d’inspiration au quotidien, est grandiose. Aujourd’hui, après 10 années d’assiduité, de fidélité, je suis entrée dans l’intimité de cette île de beauté. La nature n’y dort pas. Elle murmure à ceux qui veulent bien tendre l’oreille, je l’observe et apprends à accepter ses climats. (…) Mon univers de peintre est comme celui de Lewis Carrol, il recèle de merveilles que j’ai décelées et exprimées sur la toile. C’est entre mes mains, à travers mon regard, sous le souffle de ma sensibilité, de mes émotions, de ma palette que l’alchimie opère dans mes tableaux. Cette nature qui m’inspire, se transforme en créations abstraites, en tableaux vivants de couleurs. (…)
Je suis entière dans tout ce que je fais. Je n’écoute pas sans entendre, je ne regarde pas sans voir. L’honnêteté des situations et des relations me colle à la peau. Je me suis fabriquée au fil des années dans la sincérité. Chaque toile a été marquée par mes états d’âmes, mes histoires, les chemins que j’ai parcourus, les saisons, les souvenirs, les sourires, la vie. Mes toiles remplissent également une fonction thérapeutique, comme les fleurs ont des vertus médicinales. Je peins comme je respire, je danse, je cuisine. Mes peintures devraient s’appeler danse la vie ».

 

 Jothi Gillet 

Jothi Gillet – Collage

"Je m’appelle Jothi, j’ai 43 ans, je suis une femme. J’ai une personnalité atypique comme mon parcours de vie. Ce n’est pas simple de parler de soi. Je dirais que je suis complexe avec la tête dans les étoiles et les pieds sur terre. Je suis en questionnement, en observation, en recherche, en action en permanence. Je m’intéresse à tout, je me nourris de tout. Je lis, j’écris, j’observe, j’analyse, je réfléchis, je contemple depuis toujours. Je suis une touche à tout. Je suis enseignante depuis vingt ans et j’ai toujours poursuivi l’objectif d’ouvrir l’esprit de mes élèves, de développer leur sens critique, de leur donner des outils pour qu’ils observent le monde sous différents angles et qu’ils y trouvent leur propre place. Je fais de même avec mes enfants.

Comment en suis-je arrivée à la création artistique ? Je pense que j’ai toujours eu cela en moi. Je suis souvent vue comme un ovni, un extra-terrestre. Les mots ne suffisaient plus, j’avais besoin d’exprimer mes émotions, mes ressentis par d’autres canaux. Combiner mon hyperactivité cérébrale, mon hypersensibilité à un mode d’expression différent. Ma vie personnelle et un diagnostic m’ont obligée à me poser, mais cela m’a permis de « naître », d’être enfin moi-même, il y a quelques mois. J’ai eu du temps, beaucoup de temps pour donner un nouveau sens à ma vie. J’ai pris les pinceaux, les ciseaux et j’ai créé. Sortir ce qui m’anime : la vie, l’observation du monde et de mes semblables, l’introspection. J’aime les couleurs, l’humour, le décalage, ce qui suscite le questionnement ou simplement la contemplation, le choc entre les rêves et la réalité. Il y a des messages à travers mes créations, certains les verront, d’autres en verront d’autres, ce qui compte c’est qu’elles suscitent une émotion, quelle qu’elle soit."

 

Riquet 

Riquet – peinture sur cuivre

« Je suis artiste peintre sur cuivre depuis 1987, la morosité... ne connais pas.
Artiste délirant et iconoclaste, je vous emmène voyager au travers de mon art surréaliste, créatif et récréatif.
Ancien Compagnon du Tour de France en peinture - déco, ayant eu six galeries à mon actif, dont la dernière fermée à Liège.
Français, connu et reconnu par mes pairs, créant un univers original, unique et insolite dans un monde bien à moi.
Mes créations sont titrées, signées et cotées par un expert indépendant ; c'est ainsi qu'avec toutes ces années, j’ai acquis mes lettres de noblesse. »
www.artmajeur.com/riquet-city

 

Vendredi 28 septembre de 18h à 21h
Samedi 29 septembre de 13h à 19h
Dimanche 30 septembre de 11h à 18h
Au centre culturel de Marchin, Place de Grand-Marchin, 4 à 4570 Marchin
Centre culturel, 085/41.35.38

 

 

Propulsé par iCagenda